Tir mortel d’Alec Baldwin: quelle responsabilite a l’assistant realisateur?

L’enquete se penche sur les failles securitaires et la possible responsabilite de l’assistant realisateur Dave Hills dans la mort par tir d’arme de la directrice de la photographie sur le tournage d’un western.,

Advertisement

Continue reading the main story

Supported by

Continue reading the main story

The New York Times traduit une selection de ses meilleurs articles pour un lectorat francophone. Retrouvez-les ici.

ALBUQUERQUE — Le coup de feu qu’a tire Alec Baldwin pendant le tournage du western a touche la directrice de la photographie et le realisateur. Dans la panique qui s’empare de l’equipe, Mamie Mitchell, une secretaire de plateau, passe un appel frenetique au numero d’urgence 911.

“Deux personnes viennent d’etre accidentellement blessees sur un plateau de tournage”, dit-elle a l’operateur. Puis elle designe l’assistant realisateur du film comme la personne responsable de veiller a ce qu’un accident pareil ne produise jamais. “Il est cense verifier les armes”, insiste-t-elle au telephone.

Depuis le deces de Halyna Hutchins, la directrice de la photographie de 42 ans, des suites de la fusillade de jeudi, les enqueteurs du bureau du sherif du comte de Santa Fe portent leur attention sur le role que l’assistant realisateur Dave Halls, parmi d’autres personnes sur le plateau, a pu jouer dans la tragedie. D’apres les documents judiciaires, Alec Baldwin s’est vu dire par Halls, lorsque cet dernier lui a tendu l’arme a feu, qu’il s’agissait d’une “arme froide”. Une arme a feu “froide” sur un plateau de tournage designe une arme non chargee.

Les enqueteurs n’ont encore inculpe personne, ni designe de fautif dans cette tragedie. Ils n’ont pas non plus precise quel type de projectile a tue Halyna Hutchins.

Dave Halls, un veteran de la profession qui a travaille sur des films comme que “Fargo” et “Matrix Reloaded”, fait depuis quelques annees l’objet de plaintes dans le milieu du cinema quant a sa supervision de la securite des plateaux. Ces plaintes, qui tournent en grande partie autour de questions de non-respect des protocoles de securite ainsi que de son comportement sur les plateaux, alimentent maintenant les interrogations sur le tournage au Nouveau-Mexique. Deux tirs accidentels d’armes a feu avaient deja eu lieu quelques jours avant la fusillade mortelle.

“Dave ne suit pas toujours les regles”, affirme la realisatrice Antonia Bogdanovich, qui a travaille avec Halls sur la serie policiere “Phantom Halo”. Elle raconte comment Halls, assistant realisateur sur ce film-la, avait fait pression sur l’equipe pour qu’elle travaille au-dela des horaires convenus, provoquant de fortes tensions.

Dave Halls n’a pas repondu a plusieurs tentatives de le joindre.

Le tournage de “Rust”, le western bouleverse par la fusillade, avait deja ete essaime d’incidents. Quelques heures seulement avant l’episode tragique, six membres de l’equipe camera avaient quitte le tournage en raison de retards dans le versement de leur paie et des conditions de travail imposees. Antonia Bogdanovich se dit tres preoccupee d’apprendre non seulement l’existence de ces conflits sociaux, mais aussi que, selon la declaration sous serment, c’est Dave Halls qui a tendu a Alec Baldwin l’arme a l’origine du coup tire sur Halyna Hutchins.

Image

Des chandelles ont ete allumees samedi soir a Albuquerque en hommage a Halyna Hutchins.Credit…Sharon Chischilly for The New York Times

“Je suis realisatrice de films, et ce que je sais, c’est qu’avant qu’on remette une arme a feu a un acteur, il y a forcement plusieurs etapes”, explique-t-elle. “Avant de dire que l’arme etait ‘froide’, Dave Halls devait la verifier. Il devait ouvrir la culasse et verifier.”

Le detective charge de l’enquete, Joel Cano, indique dans son rapport que Doug Halls a saisi l’un de trois pistolets fournis par l’armuriere du tournage Hannah Gutierrez-Reed. Les armes etaient posees sur un chariot place a l’exterieur d’une construction en bois en raison des restrictions du Covid-19, selon le detective, et que Halls en a remis une a M. Baldwin au moment de repetiter une scene. Hannah Gutierrez-Reed n’a pas fait suite a nos demandes de commentaires.

Ces revelations eclairent la maniere dont les armes sont censees etre manipulees sur les plateaux de tournage. Des armuriers professionnels experts en maniement des armes expliquent que leur travail consiste a fournir celles-ci et a s’assurer qu’elles peuvent etre utilisees en toute securite. Les assistants realisateurs, quant a eux, sont censes les inspecter et verifier qu’elles ne sont pas chargees. En regle generale, c’est l’armurier qui remet ensuite l’arme au comedien.

Larry Zanoff, expert en usage d’armes a feu sur les tournages de films — il etait notamment l’armurier de “Django Unchained”, de Quentin Tarantino — souligne que c’est le premier assistant realisateur, d’apres les normes de la profession, qui est le principal charge de la securite sur un plateau. Generalement, c’est lui qui inspecte une arme pour verifier qu’elle n’est pas chargee et qu’elle peut etre manipulee en toute securite.

Lisa Long, qui a travaille avec Dave Halls comme premiere assistante camera sur un tournage au debut de l’annee, relate qu’elle s’y etait plainte a plusieurs reprises aupres de ses superieurs de ce qu’elle percevait comme l’absence de veritables reunions de securite et qu’elle leur avait fait part de ses inquietudes quant a des violations des regles sanitaires liees a la Covid-19.

“Normalement, c’est au premier assistant realisateur que je parle des probleme de securite”, dit Lisa Long, faisant reference a la fonction qu’occupait Dave Halls, “mais c’est justement le premier assistant realisateur que ces problemes de securite concernaient.”

Elle ajoute que pour le film “One Way”, avec Machine Gun Kelly et Travis Fimmel, l’equipe avait tourne une scene sur une autoroute active sans y avoir ete correctement preparee, et que deux de leurs vehicules avaient de justesse evite un accident.

“Je ne me souviens d’aucune reunion de securite digne de ce nom”, souligne-t-elle au sujet de la production.

Dans un communique rendu public dimanche, Maggie Goll, une pyrotechnicienne agreee qui travaille sur des plateaux de television, fait echo a ces propos en affirmant qu’en 2019, Dave Halls “ne maintenait pas un environnement de travail sur” alors qu’il etait premier assistant realisateur sur la serie d’horreur “Into the Dark” de Hulu.

D’apres sa declaration rapportee par CNN, les reunions de securite etaient “inexistantes” sur le plateau. Goll cite un episode particuler au cours duquel Hall et un autre membre de l’equipe de production avaient fait pression pour reprendre le tournage alors qu’un collegue pyrotechnicien souffrait d’une crise de diabete necessitant une urgence medicale.

“J’ai tenu bon face a Dave qui n’arretait pas d’insister qu’on reprenne le tournage”, ecrit-elle. Maggie Goll dit qu’elle a rapporte cette situation a Blumhouse Television, la societe de production, ainsi qu’a la Directors Guild of America, ou D.G.A., principal syndicat de realisateurs de films aux Etats-Unis.

D’apres un communique de Blumhouse, Dave Halls a travaille sur deux films de la serie “Into the Dark” et n’a pas ete reembauche depuis. Toujours selon le communiquee, toutes les plaintes recues par le studio relatives a des questions de securite ont ete “traitees rapidement”. La D.G.A., dont Dave Halls est membre, n’a pas fait suite a une demande de commentaire.

Clay Van Sickle, un armurier de l’industrie cinematographique qui a aussi travaille sur le plateau d'”Into the Dark”, dit etre au courant des plaintes deposees par Maggie Goll, mais affirme que lui-meme n’a pas eu de probleme avec M. Halls sur le tournage. Il souligne qu’une certaine culture de la precipitation et de la reduction des couts de production prevaut dans le cinema en general, et que c’est a l’armurier d’y resister.

Sur “Rust” comme pour n’importe quel film, selon M. Van Sickle, la possession de l’arme doit passer directement de l’armurier au comedien. Ce qui n’a apparemment pas ete le cas, a en croire la sequence decrite dans le rapport. “Sur tellement de points, le protocole n’a clairement pas ete suivi”, deplore-t-il.

Leave a Reply